Quand « startup » rime avec succès

par Marie-Hélène Couette, le 5 mai 2016

Se lancer en affaires, c’est un sport extrême. Tout comme un saut en parachute, ça demande de la détermination et du courage, mais c’est avec une bonne préparation qu’on s’assure de mettre toutes les chances de notre côté. Bien entendu, il y a toujours le risque que le parachute ne s’ouvre pas, qu’il y ait un bris mécanique avec l’avion ou encore qu’on ne soit plus capable de sauter une fois dans les airs. Toutefois, le fait d’avoir procédé à une pratique préalable et d’avoir testé les équipements contribuent à éviter ce genre de situations. En affaires, il y a quatre grandes familles de facteurs qui contribuent au succès d’une « startup », ou entreprise en démarrage :

  • Le potentiel de vente

  • L’équipe

  • Le modèle d’affaires

  • Le financement

Plusieurs éléments peuvent être inclus dans chacune de ces catégories. Afin de ne pas alourdir la lecture, j’ai relevé les points les plus pertinents qui, à mon avis, sont à la base de ces grandes familles. Je vous invite cependant à lire davantage sur le sujet si vous pensez lancer une entreprise bientôt, car ces éléments ont contribué fortement à la réussite de ma propre startup.

Le potentiel de vente

Qui dit entreprise dit idée d’affaires. Si vous n’avez pas une bonne idée de produit ou de service, tous les efforts du monde ne seront pas suffisants pour en faire un succès. Pour vous assurez que votre idée ait du potentiel commercial, demandez-vous si elle répond à un besoin pour une clientèle spécifique. Le besoin n’est pas toujours explicite ni clairement défini par le marché, mais vous devez impérativement répondre à un problème en apportant une solution efficace.

Cela m’amène au marché touché par votre projet d’affaires. Qui pourrait être acheteur de votre produit ou service? Quelle proportion de la société ces consommateurs représentent-ils? Y a-t-il un bassin de population suffisamment grand pour arriver à générer des revenus intéressants? Si la réponse à cette dernière question est non, essayez de trouver comment votre idée pourrait être adaptée de façon à répondre aux besoins d’un plus grand marché.

Comme pour bien des projets, la notion de « timing » est importante. Vos futurs clients sont-ils prêts pour ce produit? Les législations dans votre ville ou pays permettent-elles l’offre de ce type de service? Ne négligez jamais l’éventualité que votre idée d’entreprise ne soit pas la bienvenue, non pas parce qu’elle est mauvaise, mais simplement parce que le marché n’est pas encore prêt. Pour mieux évaluer ce critère, je vous conseille de procéder à un sondage auprès de votre clientèle cible, ainsi qu’à une analyse de l’environnement d’affaires. Une analyse « PESTE » pourra se faire en considérant les opportunités et les menaces du marché dans les secteurs suivants :

  • Politique/légal
  • Économique
  • Social
  • Technologique
  • Environnemental

Mon dernier grand point dans cette catégorie est la compétition. Soyez au courant, dès le départ, des grands et des petits joueurs dans votre secteur d’activité et surveillez ce qu’ils font. Prenez note des meilleures pratiques et tentez de comprendre ce qui justifie leurs points faibles afin de ne pas répéter leurs erreurs et de vous démarquer. Connaissez aussi bien vos compétiteurs directs qu’indirects et vérifiez d’avance si les barrières à l’entrée sont surmontables pour une petite entreprise.

L’équipe

Que vous démarriez seul ou en équipe, l’attitude et les compétences de cette équipe sont d’une importance primordiale pour la réussite d’un projet d’affaires. On attribue souvent aux qualités de leader des promoteurs le succès d’une startup, mais s’entourer de gens motivés, professionnels et performants est nécessaire pour atteindre les résultats escomptés.

En affaires, il ne faut pas avoir peur de voir grand et de foncer. Si votre rêve est bien défini dans votre tête, ajustez vos objectifs en conséquence et mettez en œuvre toutes les actions nécessaires pour y arriver. Atteindre votre but prendra du temps et demandera beaucoup d’efforts, alors préparez-vous à vous consacrer corps et âme dans ce projet que vous chérissez tant.

Pour faire le parallèle avec l’exemple du saut en parachute, démarrer une entreprise demande très certainement une capacité et une volonté à prendre des risques. Il ne faut pas redouter le vide ni craindre l’échec, mais plutôt mettre toute son énergie à penser au plaisir du saut et au sentiment de fierté que vous aurez une fois atterri. J’ajouterais seulement un petit bémol : prendre des risques ne veut pas dire sauter sans parachute! Si vous n’avez pas mis tout en place pour réduire vos risques de blessures, il faut ajuster vos plans avant de faire le grand saut.

Quand on parle d’attitude, on parle aussi d’un talent à voir les possibilités d’expansion. Une entreprise qui n’évolue pas sera éventuellement vouée à l’échec. La volonté d’innover et l’ouverture aux changements sont à mettre de l’avant auprès des leaders et des membres de l’équipe.

Je pense aussi que l’humilité est une attitude à adopter quand on se lance en affaires. Lorsqu’on commence dans un domaine, il faut rester à l’écoute des conseils qui nous sont donnés et être reconnaissant pour le temps que les gens nous accordent, qu’on choisisse ou non de suivre ces conseils. Dans tous les cas, il y a toujours une leçon à tirer des expériences des autres qui pourra s’appliquer à votre propre situation.

Le modèle d’affaires

Voyez le modèle d’affaires comme le plan d’exécution derrière l’idée initiale. Après avoir fait une analyse approfondie du potentiel de vente de votre produit ou service, vous pourrez alors commencer à établir votre stratégie de commercialisation. Pour avoir une bonne vue d’ensemble de votre entreprise, je vous suggère d’utiliser le « Business model canevas » ou Canevas du modèle d’affaires. Voici un court vidéo vous expliquant comment utiliser cet outil :

Une fois votre modèle d’affaires bien défini, il vous sera plus facile de préparer votre stratégie pour votre nouvelle entreprise. Cette étape pourra varier beaucoup d’un projet à un autre, mais je vous donne quelques pistes pour votre réflexion :

  • Quel est votre avantage concurrentiel?
  • Êtes-vous en mesure de faire des économies d’échelle?
  • Comment pourrez-vous faire croître votre projet dans les prochaines années?
  • Est-il possible de standardiser et/ou d’automatiser certains processus?
  • Avez-vous le contrôle sur vos coûts de production?
  • Comment vous ferez-vous connaître de vos clients potentiels?

La liste de questions peut être très longue, mais vous comprendrez que ma préoccupation est de vous encourager à préparer d’avance vos réponses à ces questions afin de planifier votre mise en marché et vos opérations. Faire un plan complet et détaillé peut vous sembler ennuyant, mais cette étape est essentielle si vous voulez optimiser vos chances de réussite.

Le financement

Je serai brève dans cette catégorie, bien qu’elle ait un impact majeur dans le processus de démarrage d’une entreprise. La raison est bien simple : je ne m’y connais pas beaucoup en finance. Le conseil que je peux vous donner, c’est de vous entourer rapidement de professionnels et de vous former sur les bases de la finance. Que ce soit par la lecture, le visionnement de vidéos ou encore des ateliers de formation, essayez de comprendre l’ABC de la comptabilité. Pour le reste, trouvez-vous un bon comptable et un conseiller financier en qui vous avez confiance, ils sauront certainement vous aider à prendre des décisions éclairées.

Je vous laisse quand même encore une fois quelques pistes de questionnement à incorporer à votre procédé de démarrage d’entreprise :

  • De combien d’argent avez-vous besoin pour lancer vos activités? Et pour les maintenir?
  • Comment allez-vous amasser les fonds nécessaires à votre démarrage?
  • Y a-t-il des programmes de bourses ou des subventions qui peuvent s’appliquer à votre domaine d’affaires?
  • Combien êtes-vous prêt à mettre de vos propres poches?
  • Connaissez-vous des gens qui pourraient être intéressés à investir dans vous ou dans votre projet?
  • Par quel moyen allez-vous générer un flux monétaire constant?
  • De combien de liquidités avez-vous besoin pour vos activités courantes?

Le grand saut

Bien que chacun des facteurs mentionnés au début de cet article soit important dans le développement du projet d’affaires pour qu’il soit viable, c’est l’harmonie des quatre qui fera vraiment la différence pour une entreprise qui démarre. Vous remarquerez d’ailleurs que les éléments mentionnés ci-haut sont tous à inclure dans la rédaction d’un plan d’affaires. À cet effet, je vous préviens que cet exercice peut être long, mais je vous le conseille fortement si vous savez d’emblée que vous aurez besoin de financement, ou tout simplement pour mettre sur papier vos idées.

Je pense vous avoir donné les grands facteurs qui, s’ils sont pris en considération, vous aideront à augmenter les possibilités de réussite de votre toute nouvelle entreprise. Je suis passionnée par l’entrepreneuriat et je crois qu’il y a encore place pour de nombreux projets d’affaires, alors n’hésitez pas à vous lancer! Il existe une grande quantité de ressources mises à la disposition des entrepreneurs dont il faut profiter au maximum.

En mon nom et au nom de Mogingo, je vous souhaite le meilleur des succès dans votre démarrage!

Pour en savoir plus : www.mogingo.com

Sources :

The 10 Most Critical Factors That Dictate Startup Success, Entrepreneur Media, Inc, https://www.entrepreneur.com/article/252813

5 Critical Success Factors for Early Stage Startups, Inc.com, http://www.inc.com/larry-kim/5-critical-success-factors-for-early-stage-startups.html

5 Things You Need To Know About Building A Successful Startup, Business Insider, http://www.businessinsider.com/5-keys-to-startup-success-2011-5

Top Startup Success Factors Include Some Surprises, Business Insider, http://www.businessinsider.com/top-startup-success-factors-include-some-surprises-2011-12

Facts and Figures: Key Factors that Determine Startup Success, Business.com, http://www.business.com/starting-a-business/key-factors-that-determine-startup-success/

Critical Success Factors in New Businesses, Houston Chronicle (chron.com), http://smallbusiness.chron.com/critical-success-factors-new-businesses-2700.html

Factors Affecting A Business Startup, Successful Startup 101, http://www.successfulstartup101.com/factors-affecting-a-business-startup/

The crucial factors for startup success, Start Up Beat, http://startupbeat.com/2014/06/30/the-crucial-factors-for-startup-success-id3871/