L’union fait la force

par Marie-Hélène Couette, le 2 juin 2016

Travailler en équipe, ce n’est pas toujours facile. Il peut y avoir des mésententes, des sujets sensibles ou encore des différences culturelles entre les membres qui pourraient entraîner un climat tendu ou malaisant. Pourtant, les chances d’obtenir de meilleurs résultats sont plus élevés dans un contexte de collaboration que dans un contexte de travail solitaire. Comment faire pour optimiser le succès du travail d’équipe? Voici quelques facteurs clés qui vous aideront à améliorer la cohésion de votre groupe, autant du côté des membres que du côté des gestionnaires.

LES GESTIONNAIRES

Ils sont responsables de fournir les outils, la formation et le milieu favorables à la collaboration et au partage. Ils ont pour rôle d’encourager l’ouverture d’esprit des membres et d’intervenir en cas de conflits.

LES MEMBRES

Ils sont responsables de maintenir un climat d’échange et d’entraide au quotidien afin d’éliminer les sources de conflits. Ils ont pour rôle de contribuer aux discussions du groupe de manière critique et respectueuse.

Les gestionnaires

On pourrait croire à tort qu’il est facile de mettre en place une structure de travail incitant à la collaboration, que ce soit par le positionnement des bureaux ou encore en organisant quelques activités de cohésion d’équipe ici et là. Certes, ce sont de bonnes pratiques que j’encourage fortement, mais sont-elles suffisantes? Voici quelques conseils que je vous recommande d’essayer pour optimiser le succès dans le travail de votre équipe, tout en les adaptant à la réalité de votre entreprise et.

Donnez des instructions claires

Définissez le plus justement possible vos attentes envers les résultats du travail d’équipe. Fixez avec vos employés des objectifs SMART ou CLEAR afin de ne pas créer d’ambiguïté. Vous pourriez aussi rédiger, en collaboration avec votre équipe, un guide ou manuel des politiques internes concernant les règles à respecter au sein de la compagnie. Par exemple, vous pourriez y donner certains indicateurs de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas, et quelles sont les répercussions ou conséquences lorsqu’un membre n’en tient pas compte. Je vous conseille cependant que lesdites conséquences soient octroyées par l’équipe, afin de ne pas vous créer une image de patron qui n’intervient seulement que pour punir!

Encouragez l’entraide

Mettez en place un système de communication interne qui favorise les échanges entre les employés, comme par exemple une messagerie instantanée. Ceci permettra aux membres de se parler d’une façon plus informelle et d’entretenir des relations saines. Laissez aussi place à la collaboration par l’ouverture de l’espace de travail et l’orientation centralisée des bureaux. Soulignez de temps à autre les services rendus par un employé à un autre, que ce soit en personne ou dans un courriel à tous. Vous pourriez avoir une mention pour le samaritain du mois peut-être!

Laissez de la latitude

Pourquoi ne pas utiliser le travail d’équipe pour encourager le développement du leadership chez vos employés? Permettez-leur de s’impliquer plus personnellement dans la réussite de vos projets en leur donnant la possibilité d’être eux-mêmes responsables du succès de leur travail. Faites attention toutefois au favoritisme : vous ne devez pas être la personne qui sélectionne le leader de l’équipe. Une telle action ferait perdre tout son sens à l’exercice! En fait, je vous recommande de conserver un rôle plutôt externe dans la gestion de l’équipe et de vous concentrer à mettre à la disposition des employés les outils nécessaires, sans les forcer à les utiliser. Ils se sentiront plus libres d’adopter ce qui leur plaît et auront certainement un engagement plus fort envers leurs coéquipiers.

Les membres

Bien qu’une partie du travail revienne aux gestionnaires, la majorité des efforts doit provenir des membres afin d’avoir un impact réel. Il est donc primordial qu’il y ait une sincère volonté de collaborer de la part des employés, en plus d’un grand respect pour le travail effectué et les résultats escomptés. Il faut aussi que l’équipe soit capable de faire une rétrospection de façon régulière et d’impliquer le gestionnaire lorsqu’il y a des situations sans issue.

Soyez ouvert d’esprit

D’emblée, acceptez la différence et réjouissez-vous de la diversité des idées lancées autour de la table. Cet exercice vous aidera certainement à être plus conscient des autres et d’être à l’écoute de leurs idées, bien qu’elles divergent des vôtres. Il est important de ne pas oublier qu’une équipe est composée d’individus uniques, et que chacun d’eux apporte quelque chose d’essentiel au groupe. En étant prêt à débattre des idées et à devoir faire des compromis, vous serez en mesure de créer une ambiance de confiance et de respect entre les membres.

Favorisez le travail efficace

Gardez toujours à l’esprit que l’équipe doit atteindre certains résultats, et donc qu’il est important que chacun des coéquipiers comprenne et adhère aux buts et objectifs du groupe. Pour faciliter votre travail, il est fondamental de faire un plan d’action après qu’une décision ait été prise afin qu’elle ne soit pas oubliée à tout jamais. Définissez clairement les efforts et le temps nécessaires pour chacune des tâches et assurez-vous de mettre en place un système de suivi du progrès.

Ayez une vision proactive

Pour diminuer les risques de situations de conflits, entendez-vous avec vos collègues sur les procédures de diagnostic, d’analyse et de résolution des problèmes d’équipe. Révisez les grandes lignes de ces règles de conduite régulièrement et prenez le temps de les présenter aux nouveaux employés. N’hésitez pas à devenir des leaders positifs en pratiquant un leadership participatif et volontaire, qui favorise la cohésion d’équipe et le respect. Finalement, soyez créatif, innovant et donnez le maximum d’idées, autant pendant qu’en dehors des réunions. Ce n’est pas nécessaire d’attendre qu’il y ait un problème pour trouver une solution!

Un pour tous et tous pour un!

Lorsqu’il y a un bel esprit d’équipe, on peut arriver à faire de grandes choses, et ce, bien plus qu’avec une seule personne. Il y a d’ailleurs de plus en plus de techniques et de théories sur les meilleures façons d’organiser le travail d’équipe, qui mettent toujours de l’avant la collaboration et l’innovation. Ce qui est le plus essentiel, c’est que les gestionnaires et les membres soient tous motivés à maximiser les forces de chaque individu et à créer une ambiance de travail agréable et engageante.

Chez Mogingo, nous comptons toujours sur l’implication de nos fournisseurs afin de trouver les meilleures solutions pour nos clients. Bien que nous n’ayons pas un lieu physique partagé, ce sont les nombreux échanges et le respect mutuel qui nous permettent d’entretenir de belles relations à distance et de rester enlignés vers nos objectifs communs.

Pour en savoir plus : www.mogingo.com

Sources :

10 Tips for Better Teamwork, About Money (About.com), http://humanresources.about.com/od/teambuilding/f/team_work.htm

5 Key Factors to Managing Successful Teams, Blue Steps, https://www.bluesteps.com/blog/building-managing-successful-teams.aspx

Effective teamwork: the key to success, Leadership Management Australasia, http://leadershipmanagement.com.au/effective-teamwork-the-key-to-success/

The secrets to successful teamwork: Trust and accountability, Reliable Plant, http://www.reliableplant.com/Read/20205/secrets-to-successful-teamwork-trust-accountability

What Are the Keys to Teamwork?, Small Business, http://smallbusiness.chron.com/keys-teamwork-34398.html